VOTE | 82 fans

Le cartel Hypnoweb a besoin de toi !
Rejoins-nous sans attendre

Nouveau Départ

Créateur : Alizona 
Date de création : 25.12.2016 à 21h46

Message du créateur :
Alice et Marina sont deux mères qui viennent de divorcer et qui déménagent à Los Angeles, une ville qu'elles ne connaissent pas. Elles se retrouvent livrées à elles-mêmes.

Cet épisode compte 14 paragraphes

Afficher l'épisode

Marina était entourée de cartons, elle n'en pouvait plus, voilà bientôt trois jours qu'elle passait son temps à meubler sa nouvelle maison de Los Angeles. Elle avait réussie à dénicher un superbe logement dans un quartier assez calme et rassurant pour ses enfants. N'ayant pas travaillé depuis plus de dix ans et étant seule pour s'occuper de ses trois enfants, elle avait décidé de vivre en colocation avec Alice et ses deux enfants. Marina et Alice se connaissaient depuis sept ans, elles s'étaient rencontrées au premier jour d'école de leurs enfants. Toutes deux pleuraient de devoir se séparer d'eux le temps d'une journée. Marina avait deux garçons, l'un de dix ans, l'autre de cinq et une fille de trois ans. Tandis qu'Alice avait deux garçons, un de dix ans aussi et l'autre de sept.

Marina portait un lourd carton jusqu'à la salle à manger quand quelqu'un la percuta, elle tomba au sol.

Marina: Noa, enfin tu pourrais faire plus attention !

Noa: Désolé maman, je jouais avec Zach au loup et je t'ai pas vu.

Marina: C'est rien, mais arrête de jouer mon chou, il faut que tu ranges ta nouvelle chambre avec Zach, il est trop petit pour porter les cartons, Chaz va t'aider et surveillez bien Zach et Ben, ils sont jeunes.

Noa: D'accord, j'y vais!

Marina tenait tellement à ses enfants, c'était la seule chose qui lui restait avec Alice et ses enfants. Elles étaient seules face au monde maintenant. Son divorce n'avait pas été difficile, son mari lui avait légué la moitié de ses biens et avait accepté de payer une bonne pension, mais ne voulait plus entendre parler des enfants, moins il les verrait et mieux il se porterait, avait il dit.Marina avait caché la vérité du mieux qu'elle avait pu à ses enfants, mais ils se rendaient bien compte de ce qu'il se passait, surtout Noa, l'ainé. Brooke était trop jeune pour comprendre, peut-être était ce mieux et Zach en avait beaucoup souffert.Cela faisait déjà trois mois qu'ils n'avaient pas vu leur père. Marina avait souhaité divorcer six mois plus tôt, la cause était banale, il l'avait trompé, en fait, elle était sûre qu'il l'a trompé depuis dix ans, la période à laquelle elle avait eu ses enfants. Elle n'en avait pas souffert, étrangement, elle ne ressentait plus de sentiments pour lui depuis longtemps, elle ne savait même pas si elle en avait déjà ressentie. Elle ne voulait pas le quitter pour ses enfants, mais quand elle l'avait surpris avec une autre femme dans leur lit alors que les enfants étaient en bas, elle n'avait pas pu continuer à jouer la comédie plus longtemps.

Alice arriva avec des sacs remplis de nourriture qui provenaient du supermarché à quelques minutes de chez elles.Elle dansait, elle était toujours heureuse, c'était bien pour ça que Marina l'adorait. Elles se complétaient vraiment bien, pas une dispute entre elles, pas un froid. Marina s'était déjà plusieurs fois demandée pourquoi elle ne tentait pas une relation plus qu'amicale avec Alice, mais à chaque fois, elle se disait que cela pourrait tout gâcher entre elles.Puis elle ne ressentait rien de plus que de l'amitié.Elle était juste perdue après son divorce, elle ne supportait pas d'être seule, et pourtant, elle allait devoir s'y habituer.

 

Alice rangeait les courses et parlait avec Marina.Elle était heureuse, enfin libre, elle n'était plus avec son ex mari. Plus de dix ans de mariage sans jamais avoir été amoureuse. Elle avait trente et un ans et n'avait jamais été amoureuse, Alice avait toujours rêvé d'une vie heureuse, avec quelqu'un qu'elle aimerait sincérement, et ce quelqu'un, elle avait toujours su que ce serait une femme.Malheureusement, sa famille ne lui permettait pas d'être avec une femme, très jeune, elle lui avait présenté ce garçon, et, un an plus tard elle avait du se marier avec...Il était gentil et subvenait à ses besoins, mais c'était tout, heureusement elle avait eu ses enfants. Il y a un an, elle s'était réveillée, elle s'était dit que cela devait cesser, même si elle ne rencontrerait jamais le grand amour, elle voulait vivre libre et préférait être seule qu'avec quelqu'un qu'elle n'aimait pas.Elle avait tout dit à sa famille, qui l'avait de suite rejeté, elle et ses enfants.Alice avait donc entamé la procédure de divorce et son ex mari, aimant trop son travail, avait laissé la garde exclusive à Alice.

Ses deux garçons, Ben et Chaz, étaient ce qu'elle avait de plus cher, et elle s'était promis de toujours faire passer leurs besoins avant les siens, c'etait pourquoi elle s'était dit qu'elle ne chercherait pas de nouvelle relation.

Une semaine plus tard.

Alice et Marina venaient de déposer leurs enfants à l'école, elles n'avaient plus rien à faire donc décidèrent de visiter la ville, en chemin elles s'arrêtèrent à un café, "Le Planet".

Elles s'installèrent à table avec leur café:

Marina: C'est super sympa ici, j'adore, on y retournera!

Alice: Oui et leur café est vraiment bon...Bien, parlons de choses sérieuses, il faut vraiment qu'on se trouve un boulot, la pension ne pourra pas suffire à payer les factures et la nourriture...

Marina: Je veux bien Al, mais après plus de dix ans sans travailler, qui va nous prendre, dans toute ma vie je n'ai travaillé qu'un an dans un supermarché à 19 ans...

Alice: Tu parles, j'ai fini mes études de journalisme, mais je n'ai jamais travaillé....

Marina: Tu es sûre que tu ne pourrais pas trouver un boulot sympa pour un journal? 

Alice: Je ne sais pas trop, on devrait peut être juste postuler pour un emploi au supermarché du coin.

Marina: Ouah, quelle ambition Al! Je veux dire, ton rêve, c'est d'écrire, tu adores les potins, tu es faite pour être journaliste, essaye!

Alice: Je ne sais pas...

Alice n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'elle reçut un café bouillant sur ses cuisses, elle poussa un cri de douleur puis regarda son pantalon, elle ne pensa même pas à regarder la personne qui avait provoqué l'accident. Celle-ci était rouge de honte et s'excusait, Alice releva la tête et quand elle vit cette jeune femme confuse qui bafouillait, elle ne put s'empêcher de lui sourire.

Alice: Ne vous en faites pas, je vais aller aux toilettes mettre de l'eau froide, ça devrait aller.

?: Je suis vraiment confuse madame, je ne sais pas comment me faire pardonner, je ne regardais pas où j'allais...

Alice: C'est bon, mes enfants m'ont déjà renversé un pot de peinture plein dans les cheveux...C'est pire, ça je peux vous le dire!

L'iinconnue rigola: Vous avez des enfants?

Alice: Oui deux...Vous avez un peu de temps devant vous? Si oui vous pouvez vous asseoir à notre table on pourra parler?

?: Oui bien sûr!

Alice: Euh, avant d'aller arranger ça, comment vous appelez vous?

?: Bette Porter.

Une heure plus tard

Alice et Marina aimaient vraiment bien cette femme, elle travaillait dans un musée et était quelqu'un de sérieux et de stricte au premier abord.Mais Marina et Alice avaient vite su briser la glace, Alice avec sa bonne humeur et Marina avec sa gentillesse.

De son côté Bette les appréciait aussi et avait hâte de les présenter à sa copine.

En parlant d'elle, elle arrivait justement et parut surprise de voir Bette entourée de deux femmes.Elle les observa et n'appréciait pas du tout de voir sa femme en leur compagnie.C'est vrai quoi, pour qui se prenaient elles?Et Bette, que faisait elle si proche d'elles, en plus elles étaient deux, à quoi jouait elle?Elle décida donc de leur montrer que Bette était déjà prise et qu'il ne servait à rien de tourner autour. Elle arriva à leur table et embrassa longuement Bette, nullement gênée par Alice er Marina.Bette par contre, l'était un peu plus.

Quand elle eut finit elle se présenta: Bonjour je suis Tina, la femme de Bette, j'espère que vous ne la draguiiez pas?

Alice éclata de rire et quand elle vit le regard sérieux de Tina, se stoppa.

Alice: Non....non pas du tout on parlait juste.

Alice regarda Marina, qui se retint d'éclater de rire devant ce regard d'agneau apeuré.En voyant Marina pincer ses lèvres et retenir ses larmes de couler tellement elle s'empêchait de rire, Alice aussi dû se retenir de rire.

Bette déposa un baiser sur la joue de Tina et lui expliqua la raison pour laquelle elle leur parlait, qu'il n'y avait pas à s'inquiéter.Tina se détendit donc et sentit la honte l'envahir.

Tina: Je suis vraiment désolée, c'est juste que je suis assez jalouse...Mais je vous assure que je ne suis pas méchante.

Bette: Oui,c'est un ange, ses hormones lui jouent juste des tours.

Alice: Enceinte?

Tina: Oui! De six mois.

Marina qui essuyait ses larmes discrétement, félicita le couple.

 

(Le paragraphe n'était pas terrible, mais c'était juste pour introduire l'histoire, j'éspère que vous lirez la suite.)


Alizona  (25.12.2016 à 23:17)

Chapitre 1 : Une rencontre digne d'un conte de fée.

Alice buvait son café, installée à une table du Planet, elle était avec ses deux enfants et ceux de Marina, qui était partie voir sa mère durant deux jours, elle devait donc s'occuper de cinq enfants, dont un de trois ans. Ils prenaient leur petit déjeuner ici avant de partir à l'école, Alice jeta un oeil à sa montre pour vérifier l'heure et manqua de cracher la gorgée de café qu'elle venait de prendre, ils étaient en retard d'une bonne dizaine de minutes déjà.

Elle se leva brusquement et se prit le bord de la table violemment et se renversa son café sur elle ainsi que les chocolats chauds, les gâteaux et la compote de Brooke mais n'y fit pas attention, cria aux enfants de se dépecher et fouilla dans son sac pour trouver un billet, mais avec ce bazar, elle dut tout renverser sur la table pour en trouver un.Elle remit tout en vitesse, prit Brooke dans ses bras et courra vers la porte où Ben, Chaz, Noa et Zach l'attendaient.L'école n'était pas loin, par chance, ils pouvaient l'atteindre en cinq minutes s'ils couraient, ce qu'ils firent.La grille fermée, elle dut sonner pour que le directeur vienne lui ouvrir.

Chaz: Maman, je crois que le directeur va vraiment pas être content, j'ai un peu peur.

Ben: Trouillard!

Zach: Ouh le trouillard! 

Chaz: Je suis pas un peureux, c'est juste que la directrice de l'ancienne école faisait moins peur.

Alice: J'imagine bien oui, une grande brune aux yeux noisettes ça ne fait pas trop peur n'est ce pas?

Les garçons n'eurent pas le temps de répondre, le directeur se dirigeait vers eux, droit comme un piquet, il avait cet air fermé et dévisageait Alice.

En effet son tee-shirt était couvert de café mélangé à des traces de chocolat et de compote.Elle ne se vexa pas du regard hautain et lui fit un grand sourire, se pencha et embrassa les quatres enfants qui firent la grimace avant de courir vers leur classe.

Alice: Excusez moi, on prenait le petit déjeuner et...

Directeur: La raison de votre retard m'importe peu, c'est la troisième fois cette semaine madame.Même s'il y a une amélioration de quarante minutes par rapport à la dernière fois, il va falloir que ça cesse.

Alice eut un rire nerveux, puis se rendit compte que ce directeur n'avait pas l'air de vouloir rigoler.

Alice: Oui...donc, je vais vous laisser, vous avez sûrement *elle agita son bras libre* tout vos trucs de directeur à faire, je ne voudrai pas vous déranger. Bonne journée!

Elle partit en vitesse, elle ne savait pas quoi faire maintenant, Marina n'était pas là pour deux jours et tout était déjà fait, les courses...Elle regarda Brooke:

Alice: Bon qu'est ce qu'on va faire toi et moi?

Brooke bafouilla un "maman" et Alice eut peur qu'elle se remette à pleurer en appelant sa mère.Elle était de nouveau devant Le Planet, elle posa Brooke sur la table et fouilla dans son sac, cette fois à la recherche de la tétine de la petite.

Absorbée par la lecture d'un SMS, une femme ne la vit pas et la percuta, Alice se prit une chaise dans la figure, décidemment, Los Angeles ne lui réussissait pas pour le moment.Elle se releva et  vérifia que Brooke était encore sur la table, heureusement elle n'était pas tombée.

?: Oh bon sang, c'est moi qui vous ai fait ça?

Alice: Comment ça?

?: La bosse...et votre nez, il saigne.

Alice: Sérieusement? Bah...oui c'est vous.

Alice lui souriait, l'inconnue rigola: Vous souriez toujours aux gens qui vous percutent et vous font tomber ?

?: Oh...c'est pas bien grave, une bosse ça part.

L'inconnue s'approcha d'Alice pour observer la bosse, son visage était à deux centimètres du sien et Alice se sentit rougir.

Alice: Comment vous appelez vous?

?: Dana et vous?

Alice lui dit son nom, Dana lui proposa d'aller aux toilettes et Alice devint rouge: Je...comment ça?

Elle la trouvait vraiment magnifique et était déconcertée.

Dana éclata de rire: Non non pas pour ça, pour votre bosse *elle continua à rire*

Alice: Ah oui pardon je...oui

Elle prit Brooke dans ses bras et Dana lui sourit: Qu'elle est mignonne!

Elle approcha son visage et lui chatouilla la joue, Brooke rigola un peu puis finit par vomir son déjeuner sur le pull de Dana, celle ci se figea, Alice attrapa un fou rire qu'elle ne put contrôler et Dana la rejoignit.


Alizona  (26.12.2016 à 23:41)

Chapitre 2: Un sacré coup sur la tête.

Dana finissait de nettoyer le vomi de Brooke, elle venait à peine de finir de rire, Alice était à côté d'elle et portait la petite.

Alice: Je suis vraiment désolée, elle n'avait pas vomi depuis longtemps mais j'ai couru avec elle ce matin, c'est peut être ça.

Dana: Nan, ne vous inquiétez pas, votre fille est si mignonne, on ne peut pas lui en vouloir!

Alice: Ma fille? Ah nan nan ce n'est pas ma fille, c'est celle de mon amie partie voir sa mère pour...enfin non ce n'est pas ma fille.

Dana: Je me disais bien aussi qu'elle ne vous ressemblait pas trop.

Alice: Par contre mes garçons oui, ils ont presque le même visage que le mien, en plus masculin!

Dana: Ah, donc vous avez des enfants?

Alice: Oui deux.

Dana regarda l'heure et sursauta: Oh nan! Mon rendez vous, je dois y aller! Mais je passe souvent au Planet, on s'y reverra, au revoir et encore désolée pour la bosse!

Alice repartit donc à la maison, cette bosse commençait à la faire souffrir et elle avait attrapé un mal de tête.

Le soir, chez Alice.

Alice était débordée, les quatres garçons avaient mis le bazar dans tout le salon, elle s'occupait de préparer à manger d'une main et de l'autre tenait Brooke, elle ne pouvait pas la poser, il n'y avait pas un recoin en ordre.Sa bosse avait gonflée, du moins elle en avait l'impression et Brooke pleurait, son nez coulait et elle avait de la fièvre.

Alice: BON LES GARCONS VOUS ALLEZ VOUS ARRETER MAINTENANT, CA SUFFIT!

Les quatres enfants se retournèrent, étonnés du haussement de ton soudain qui n'était pas habituel chez Alice.Ils comprirent que ce n'était pas le moment et filèrent en haut.

Le temps que les pâtes cuisent, elle parcourut le salon et remit un semblant d'ordre, son mal de tête s'était transformé en migraine et sa vision devenait trouble, Chaz venait de descendre les escaliers et observait sa mère.

Chaz: Tu vas bien maman?

Alice: Comment? Ah oui je crois, juste un mal de tête, ça va passer.

Chaz: Oui mais là...tu ne marches pas droit!

En effet Alice venait de déposer Brooke sur le canapé et titubait maintenant jusqu'à la cuisine. Elle ne s'en rendait même pas compte , elle s'appuya au comptoir pour ne pas inquieter son fils: Va jouer Chaz, le dîner est bientôt prés et ne t'inquietes pas je vais bien.

Chaz allait repartir mais vit sa mère tomber devant lui et courut la retrouver, la secoua et paniqua, les autres, entendants le bruit , descendirent en courant.

Noa: ALICE!

Brooke pleurait de plus en plus fort, ainsi que Ben.Noa fouilla les poches d'Alice pour trouver son télephone et composer le numéro des urgences.Ensuite, il envoya un message à sa mère qui répondit deux minutes plus tard

Noa: Les urgences arrivent et maman va se mettre en route.

Brooke hurla alors pour voir sa mère, les quatres garçons pleuraient, surtout Chaz et Ben, auprès de leur mère, qui ne réagissait toujours pas.Le bruit des sirènes se fit entendre et quelques secondes plus tard, deux urgentistes entrèrent en trombe dans la maison, avec un brancart, ils embarquèrent Alice après lui avoir prodiguée les premiers soins. Les cinq enfants durent monter dans le véhicule puisqu'ils étaient seuls à la maison. A l'hôpital, une infirmière les prit en charge et Alice fit emmenée au bloc.

Chaz: Maman va mourir!

Noa l'entoura d'un bras: Mais non, elle a juste fait un malaise.

Chaz: Alors pourquoi elle se réveillait pas!?

Ben: Arrete Chaz, maman va pas mourir, elle a pas le droit de nous abandonner comme papa, maman elle est forte.

Chaz: Forte ou pas, elle n'allait pas bien du tout!

Ils étaient tous terrorifiés et voulaient vraiment voir Marina pour être rassurés, mais ils allaient encore devoir attendre quelques heures.


Alizona  (27.12.2016 à 23:58)

Marina venait de recevoir un appel de Noa, elle était en train de dîner avec sa mère et renversa son verre d'eau tellement sa surprise fut grande. Elle bafouilla de plates excuses à sa mère et se précipita vers la sortie, bousculant sur son passage un serveur et un client.

Dans le taxi, elle réflechissait à ce qui avait bien pu arriver, son fils n'avait pas été précis, elle décida de relire le message encore une fois, de l'analyser pour pouvoir en retirer le moindre petit indice:

SMS : maman alice vient de tomber elle se réveille plus j'ai appelé les urgences vient vite

Elle savait qu'à l'heure qu'il était, Alice était à l'hôpital ainsi que les enfants et qu'ils n'avaient sûrement plus le télephone d'Alice.Elle souffla un bon coup, se prit la tête dans les mains et resta ainsi un long moment, essayant de faire le vide dans sa tête.Mais elle n'y arrivait pas, elle voulait savoir si Alice allait bien, puis elle pensa à ses enfants, ceux d'Alice et à la suite des évènements, si cela s'empirait, si Alice mourait!Sa respiration s'accélèra, elle devait se calmer ou elle allait avoir une crise d'asthme.Elle prit de grandes bouffées d'air et se cala dans son siège, redoutant le pire.Elle envoya un message à sa mère pour s'excuser, puis un autre à Bette, pour la prévenir.Celle ci lui répondit quelques instants après qu'elle était à New York, impossible pour elle d'y aller, elle était bloquée dans une réunion d'affaire mais allait l'écourter et prendre l'avion dès que possible et la rassura en lui disant qu'elle allait prévenir une amie, qui connaissait Alice du matin même.

A l'hôpital.

Ben, Brooke Noa et Zach s'étaient endormis, Chaz, lui, n'y arrivait pas, cela faisait maintenant deux heures qu'ils attendaient sur ces chaises en fer très inconfortables mais ils ne pouvaient pas se promener, l'infirmière était trop occupée pour les accompagner. Chaz l'observait, elle parlait avec une femme paniquée qui parlait à une vitesse impressionante, il réussit à distinguer les mots "bosse" et...le nom de sa mère.Il se concentra sur leur dialogue pour savoir si c'était bien de sa mère qu'elles parlaient.Puis il en fut sûr quand la jeune femme désigna Brooke de la main.Oui, elle parlait bien de sa mère.Alors il se leva et se dirigea vers les deux femmes.

Infirmière: Qu'est ce que tu fais levé mon chou, il est tard, tu devrais dormir un peu, je te le dirai dès que l'on aura des nouvelles de ta mère.

Alors l'autre femme s'accroupit à la hauteur de Chaz: Tu es l'un des enfants d'Alice n'est ce pas?

Chaz: Oui, je m'appelle Chaz, comment vous connaissez ma mère?

Dana: Je suis Dana, je ne sais pas si elle t'a parlé de moi, on s'est rencontré ce matin, on s'est bousculé dans la rue et elle est tombée, c'est à cause de moi cette bosse qu'elle a, je viens d'apprendre ce qu'il s'était passé par une amie de la mère de Brooke...enfin bref, je suis venue aussi vite que j'ai pu.

Chaz: C'est à cause de toi que ma maman va pas bien?

Dana: Je...je ne sais pas...

Dana était vraiment gênée, ce garçon avait sûrement raison, Alice ne serait pas à l'hôpital si elle avait regardé devant elle ce matin. C'est alors que l'infirmière intervint:

Infirmière: Ecoutez, on ne sait pas encore ce qu'il est arrivé à ta mère Chaz, mais ce qui est sûr, c'est que ça ne peut pas être une simple bosse qui a provoqué ça, Dana n'y est pour rien, crois moi.

Dana ne savait pas si l'infirmière avait dit ça pour rassurer Chaz ou si c'était la vérité, quoi qu'il en soit il allait falloir attendre encore quelques temps avant d'avoir des nouvelles, Dana se dit qu'elle pourrait faire connaissance avec Chaz.

Ils s'installèrent sur les chaises où tout le monde s'était réveillé, elle prit alors Brooke sur ses genoux et parla avec les enfants.


Alizona  (28.12.2016 à 14:37)

Chapitre 3:Une longue attente.

Les enfants dormaient, Chaz avait sa tête posée sur l'épaule de Dana, Brooke était toujours sur ses genoux, Dana aussi dormait, épuisée par les évènements.

Marina marchait dans le hall de l'hôpital, elle était enfin arrivée, elle demanda des nouvelles d' Alice Pieszecki, elle apprit qu'elle était toujours en salle d'opération sans d'autres détails. On lui indiqua où étaient ses enfants une fois qu'elle se fut identifiée puis partit en direction de cette salle.Quand elle entra elle fut d'abord étonnée de voir une jeune femme porter Brooke, elle s'avança, se souvenant que ce devait être l'amie de Bette.Elle racla sa gorge ce qui réveilla Dana.

Dana sursauta et quand elle ouvrit les yeux, aperçut une jeune femme aux yeux et cheveux magnifiques.Elle n'avait aucune idée de qui elle pouvait être, elle ne faisait pas partie du personnel de l'hôpital, elle n'avait pas la tenue pour.

Dana: Bonsoir.

Marina: Bonsoir, vous êtes bien l'amie de Bette? Je suis Marina Ferrer, l'amie d'Alice et la mère de trois des cinq enfants.

Dana: Ah oui, les enfants m'ont parlé de vous.Je suis Dana Fairbanks, j'ai rencontré Alice ce matin.

Marina prit une chaise sur le côté et s'installa en face de Dana: Justement, savez vous ce qui lui est arrivé? C'est mon fils qui m'a envoyé un message vague et l'hôpital ne m'a rien envoyé de précis non plus.

Dana: Pour moi aussi, c'était flou, tout ce que je peux vous dire c'est qu'Alice s'est violemment cognée ce matin quand on s'est bousculé, mais je ne sais rien d'autre. 

Marina: Bon, il n'y a plus qu'à attendre...Je vais laisser les enfants dormir, je suppose que la nuit a été dure pour eux.

Dana: Vous êtes sûre ? Ils n'arrêtaient pas de me demander quand est ce que vous viendriez et Brooke pleurait pour vous voir.

Marina: Oui ça ne m'étonne pas, mais je préfère les laisser dormir, s'ils se réveillent ils vont repenser à Alice et on va tous pleurer, cela ne sert à rien, rendormons nous.

Dana se cala sur sa chaise et retrouva le sommeil après de longues minutes. Mais Marina ne dormit pas, elle était trop préoccupée pour cela, comment allait elle faire sans Alice?

Elle regardait ses enfants, puis Dana, cette femme était vraiment jolie, et bien musclée, elle se questionna sur le sport qu'elle pouvait bien pratiquer, puis détourna les yeux et vit une silhouette floue venir vers elle, elle se concentra et discerna le doux visage de Bette qui lui fit un sourire réconfortant, Marina se leva et Bette la serra dans ses bras, Tina était derrière elle et la serra à son tour dans ses bras. 

Bette: Du nouveau ?

Tina: Ils n'ont rien voulu nous dire.

Marina: Non rien.

Bette: Cela fait combien de temps?

Marina: Je ne sais pas mais je dirai sept heures, ce n'est pas possible que cela prenne autant de temps!

Bette: Vois le bon côté, ça veut dire qu'elle est encore vivante s'ils ne t'ont rien dit.

Marina: Ca veut surtout dire qu'elle est en train de mourir, ils nous ont juste oublié.

Les larmes coulaient de plus belle sur le visage de Marina, elle ne pouvait plus se retenir, elle devait évacuer son stress et sa peine, ses peurs.Bette et Tina essayèrent de la consoler mais Marina pleurait de plus en plus fort.Brooke se réveilla avec le bruit, et, quand elle vit sa mère, l'appella, à moitié endormie encore.Marina se retourna et quand elle la vit, partit la prendre dans ses bras, elle caressa sa joue et lui sourit.

Marina chuchotant: Tout va bien maintenant ma chérie, maman est là.

Brooke entoura de ses petites mains le cou de Marina et lui déposa un baiser baveux sur le nez, Marina lui en fit un sur le front et la regarda un long moment, lui souriant.

Noa et Zach se réveillaient doucement, Marina confia Brooke à Bette qui se retrouvait penaude, ne sachant que faire.

Marina s'accroupit devant les garçons, ils ouvrirent les yeux et la serrèrent dans les bras, elle leur fit un bisous chacun et s'excusa de ne pas avoir été là, qu'ils avaient été très courageux et qu'elle était fière d'eux.

Noa: Comment va Alice?

Marina: Je ne sais pas, ils ne nous ont toujours rien dit mon coeur.

Zach: Tu pleures maman?

Marina essuya ses larmes et sourit pour ne pas les inquiéter mais en vérité elle était loin d'être confiante.

De son côté Bette commençait à s'apaiser, elle jouait avec Brooke en lui faisant des grimaces, Brooke avait l'air de vraiment bien l'aimer et Tina admirait la scène avec émerveillement.

Un médecin toqua doucement à la porte et entra, quand il vit le monde dans la salle d'attente, il fut étonné et ne sut à qui s'adresser.Marina s'avança et elle retint son souffle.Son coeur battait la chamade, elle allait enfin savoir, cette idée la terrorrisait, Alice devait vivre.


Alizona  (28.12.2016 à 23:32)

Le médecin était là, en face de Marina, mais elle était tellement nerveuse que ses mots devenaient inaudibles, quand il eut fini, Marina était devant lui, le regardant comme s'il parlait une autre langue.

Marina: Excusez moi, pouvez vous répeter ?

Médecin: Je disais qu'Alice était sortie du bloc, elle va bien. Ce qui s'est passé c'est que ce coup sur la tête a provoqué des symptômes, mais quelques heures plus tard, cela arrive, et cela accumulé avec le stress et la fatigue, Alice était épuisée mentalement et physiquement, voilà la cause de ce malaise assez conséquent, mais maintenant tout va bien.

Marina: Mais...pourquoi il vous a fallu sept heures?

Médecin: Il ne nous a pas fallu tout ce temps, tous les blocs étaient pris, nous avons dû attendre, puis l'opération a été longue et je n'ai pas pu venir vous voir tout de suite, il y a beaucoup d'urgences ce soir.

Marina: D'accord, je ne vous retiens pas plus longtemps alors, quand pourrons nous la voir?

Médecin: C'est mieux d'attendre quelques heures, laissez la récupérer et faites en de même, au revoir madame.

Marina: Oui au revoir et merci.

Marina ne réalisait pas encore la nouvelle, Alice était vivante, tout allait rentrer dans l'ordre.Elle sentit quelqu'un lui toucher le bras, c'était Bette, qui la serra dans ses bras, elle aussi était rassurée, ainsi que Tina et Dana qui s'était réveillée.

Marina prit ses trois enfants dans ses bras.Puis elle remarqua que Chaz et Ben n'étaient toujours pas levés, elle s'en voulut de ne pas les avoir prévenus dès le début, elle s'approcha et leur secoua l'épaule doucement.

Marina: Les enfants, Ben, Chaz, votre mère va bien!

Chaz et Ben ouvrirent rapidement de grands yeux ronds, ils prirent Marina dans leurs bras et sautèrent partout.

Chaz: Quand on va pouvoir la voir Nana.

Marina, à l'entente de son surnom, sourit, elle s'accroupit: Demain matin, il faut qu'elle se repose.

Chaz et Ben en choeur: Il est quelle heure?

Marina rigola,  il était 04h09 du matin et elle savait très bien qu'aucun des cinq enfants ne se rendormiraient après cette nouvelle, il allait falloir les faire patienter.

Marina: Bon très bien, on se met tous en rond, tout le monde c'est parti.

Et durant les quatres heures qu'il restait à attendre, ils se racontèrent des histoires sur Alice, Dana Bette et Tina qui ne la connaissaient pas beaucoup, écoutaient et éclataient de rire par moment.

Chaz: Je me souviens, quand on était encore à notre ancienne maison, à côté de New York, une fois, on était en retard pour l'école , encore, et maman était en pyjama, elle m'a accompagné comme ça et la directrice n'arrêtait pas de rire!

Marina: Toujours en retard, même à son mariage!

Tina: Non, sérieusement?

Marina: Oui elle avait dix minutes de retard, son mari était furieux, mais le pire c'était qu'elle n'avait pas eu le temps de se changer, elle s'est mariée en jean et chemise, mais elle était magnifique!

Noa: Moi je me souviens de cette fois où la classe de Ben ne pouvait pas faire leur danse à la fête de fin d'année parce que leur maîtresse n'avait pas été là depuis des semaines, et bien Al est montée sur la scène, les a fait venir et a improvisé une danse, c'était génial!

Bette: Je ne la connais pas encore bien, mais c'est vraiment une femme formidable, elle n'a pas l'air de souvent s'énerver et elle est vraiment gentille, indiscrète mais ça ne fait rien.

Marina: Elle sera toujours là pour aider, puis elle est honnête, elle te dira tout !

Cela faisait quelques heures qu'ils parlaient, une infirmière passa sa tête par la porte et leur annonça qu'ils pouvaient rendre visite à Alice, s'ils le souhaitaient.


Alizona  (29.12.2016 à 00:17)

Marina s'avança vers le lit d'Alice, celle ci dormait, elle lui prit la main et ne la lâcha plus pendant une heure.Alice se réveilla doucement, elle ouvrit les yeux et aperçut vaguement ses deux enfants, ce qui lui fit les ouvrir un peu plus, elle leur sourit et ils se précipitèrent vers elle, fous de joie.

Alice serra ses enfants dans ses bras et les embrassa sur le front, elle les fit s'asseoir sur le bord du lit, puis elle regarda autour d'elle pour découvrir le reste des visiteurs, quand elle vit Marina, elle fut surprise:

Alice: Tu es venue ? Tu n'aurais pas dû Marina, et ta mère?

Marina: Je lui ai expliqué, elle comprend, et puis ce n'était pas rien ce qu'il t'est arrivé, tu es restée des heures au bloc Al.

Marina lui répeta ce que le médecin lui avait dit plus tôt.

Alice: Sérieusement, pour une bosse?

Dana s'avança: Oui et c'est de ma faute, Alice je suis vraiment désolée!

Alice: Oh Dana, tu es venue?

Dana: Oui je suis amie avec Bette et elle m'a prévenue.

Bette: Salut Alice, tu nous a fait sacrément peur!

Alice:Désolé, j'essaierai de ne plus recommencer, et Dana, tu n'y es pour rien, tout le monde se bouscule, j'ai juste perdu l'équilibre, ce n'est pas de ta faute.

Une semaine plus tard, Alice s'etait remise des précédents évènements.

Au Planet.

Marina, Alice et Bette étaient installées à une table depuis une bonne heure.

Marina: C'est vraiment un bel endroit ici, j'ai toujours rêvé de tenir un café.

Bette la regarda: Tu sais, le patron va bientôt prendre sa retraite, il n'y a personne pour reprendre le café, il va devoir le fermer et ça l'attriste beaucoup, il ne serai pas dur à convaincre pour que tu rachètes le café!

Marina: Mais enfin Bette, je n'ai pas l'argent pour, avec mes trois enfants, je ne peux pas me le permettre.

Bette: Il y a toujours des solutions, tu devrais y réfléchir.

Alice: Oui tu devrais, je pourrais t'aider au début puis, les enfants seraient ravis puis pour l'argent on pourra bien trouver.C'est ton rêve Marina, depuis que je te connais tu m'en parles des étoiles plein les yeux, tu penses toujours à Brooke Noa et Zach mais il faudrait penser à toi aussi!

Marina: Il faut que j'y réflechisse...

Soudain, Bette se déplaca discrètement à l'autre bout de la table, Marina et Alice la regardèrent faire, la questionnant du regard.Bette se baissa alors pour leur chuchoter une explication:

Bette: Les filles, vous voyez cette femme à la caisse, c'est Helena Peabody, elle me détèste pour une histoire de donations à mon musée, je ne vais pas vous expliquer ce serait trop long, toujours est il qu'elle ne m'apprécie vraiment pas et c'est réciproque, il ne faut surtout pas qu'elle me voit, la connaissant elle viendrait et c'est la dernière chose dont j'ai besoin.

Alice regarda derrière elle et scruta cette femme durant quelques secondes, elle était vraiment belle, elle adorait ses cheveux bouclés bruns et, quand elle vit ses yeux en amandes bleus, pensa être tombée amoureuse de cette femme, celle ci se retourna et la vit la regarder, elle lui sourit. Alice devint rouge et ne sachant que faire, se retourna, Bette, à côté d'elle, la pinça.Elle poussa un cri de douleur et lui lança un regard d'incompréhension.

Bette; Qu'est ce que tu fais je suis sûre qu'elle t'a vu Alice!

Marina regardait la scène, quand Alice la questionna sur sa discrétion, elle éclata de rire, la discrétion n'était vraiment pas le point fort d'Alice.Puis elle fronça légerement les sourcils, Alice se retourna vers là où était posé le regard de Marina, ainsi que Bette, elles découvrirent cette Helena qui les regardait, elle sourit aux trois puis partit.

Bette: Vous avez vu ça, vous avez vu ça! Elle m'a sourit, je rêve? Peut être qu'elle a enfin décidé de faire la paix!

Alice: Il faut vraiment que tu me la présente Bette.

Marina se retourna vers Alice, Bette fit de même.

Bette: Tiens donc, et pourquoi cela?

Bette la taquinait, en vérité durant cette semaine elles s'étaient beaucoup rapprochées, Alice et Marina avaient avoué n'avoir jamais été heureuses avec les hommes mais qu'elles ne savaient pas si avec une femme, cela pourrait changer.


Alizona  (29.12.2016 à 23:32)

Chapitre 4:Une discussion bénéfique.

Bette était à son bureau, au téléphone essayant vainement de persuader Peggy Peabody de passer au musée CAC pour négocier un contrat.

Peggy: Bette je suis désolée mais je suis vraiment occupée ces derniers temps, je ne vais pas pouvoir venir.

Bette: Mais alors pour l'oeuvre de...

Peggy: Oui, je sais très bien que vous la voulez pour cet été, mais d'autres musées me la demandent, vous n'êtes pas la première, il faut que j'y réflechisse, je vous rappellerai Bette.

Bette: Oui très bien, essayez de penser à moi pour cette oeuvre. Bonne journée.

A peine avait elle raccroché que son assistant rentra dans son bureau pour lui annoncer qu'Helena Peabody était là, elle soupira et lui demanda de la laisser entrer.

Helena, plus rayonnante que jamais, entra dans son bureau en faisant claquer ses talons sur le sol, elle lança un sourire à Bette qui fit de même.

Helena: Bonjour Bette, je peux vous appeler Bette?

Bette: Si cela vous arrange oui.

Helena la regarda, elle sentait bien la distance que mettait Bette entre elles et elle savait bien que c'était en partie de sa faute.Ni l'une ni l'autre n'avaient fait d'efforts pour s'entendre, toutes deux femmes à fort caractère, elles avaient eu une dispute dès les premières minutes après leur rencontre.D'ailleurs ni l'une ni l'autre ne se souvenaient de la raison.

Helena: Ecoutez Bette, c'est ridicule, pour je ne sais plus quelle raison on se comporte comme chien et chat, il serait peut être temps d'arrêter non?

Bette: Vous ne pouvez pas savoir comme je suis contente que vous me disiez ça! Je suis totalement d'accord, l'autre jour quand je vous ai vu me sourire, ainsi qu'à mes amies, je me suis dit qu'il y avait peut être une chance d'arranger nos relations.

Helena: Oh oui je me souviens *Helena prit place sur la chaise qui se trouvait en face de Bette, elle se baissa sur le bureau comme si elle allait confier un secret, Bette, amusée, fit de même* Je dois vous avouer que votre amie blonde, ne m'a pas laissé indifférente!

Bette sourit: Sérieusement? Comme quoi la vie fait bien les choses!

Helena: Comment ça?Elle vous a dit quelque chose sur moi?Parce que je l'ai vu me regarder et..Alors elle vous a dit quelque chose?

Bette se demanda comment elle avait pu détester cette femme encore une heure avant, elle pouvait paraître égocentrique avec ses manières et son fort accent anglais au premier abord, mais quand on creusait sous la carapace, une autre personne se dévoilait.

Bette: Et bien, je dois avouer qu'elle était...

Helena: Etait quoi??

Bette: Troublée, oui je dirai troublée par votre présence.

 


Alizona  (30.12.2016 à 23:11)

Chapitre 5:Une soirée festive.

Au Planet, la même journée, neuf heures du soir.

Bette était pliée en deux, elle venait de dévoiler sa discussion avec Helena d'il y a quelques heures et Alice ne tenait plus en place.Bette adorait la voir comme ça, c'était comme donner à un enfant un sachet de bonbons, le bonheur était lisible sur son visage, jamais elle ne l'avait vu si heureuse. C'était la même chose pour Marina, durant des années, elle n'avait pas eu souvent l'occasion de voir son amie folle de joie à ce point.

Alice: Tu ne me mens pas Bette, c'est vrai?

Bette: Bien sûr que oui, pourquoi je te mentirai?

Dana: Et donc, si vous vous êtes parlé d'Alice, cela veut dire que vous vous êtes réconciliées?

Bette; OUI, enfin, ce n'était pas trop tôt, d'autant qu'elle va être de plus en plus souvent au musée!

Alice: Comme moi!

Tina: Je ne savais pas que tu t'interessais à l'art Alice...

Alice la regarda en rigolant: Une nouvelle passion...

Tina passa un bras autour de la taille de Bette et coucha sa tête sur son épaule, celle ci sourit à ce geste d'affection.

Marina: Ah au fait, le patron du Planet, vous le connaissez, j'aimerai lui parler.

Bette: Alors tu vas le faire, tu vas reprendre le Planet?

Marina: Rien n'est sûr, j'y ai réflechi et je voudrai m'informer sur l'état du café et le prix..

Soudain une jeune femme, les filles durent analyser la personne pour en être sûres, s'approcha de Dana. Celle ci sursauta quand elle lui tapota l'épaule.Cette femme commença à lui parler et, il était évident qu'elle la draguait.Seulement Dana, venant tout juste de faire son coming out à son entourage, n'était pas encore très à l'aise avec cela, et encore moins entourée de ses amies.

Shane: Salut, je m'appelle Shane, je te regardais depuis un bon moment et je me demandais si...

Dana: Non désolé.

Dana regardait desespérement ses amies, ne sachant comment se sortir de cette impasse, cette femme avait l'air gentille, mais ce n'était pas son genre et pas le moment.Elle ne voulait pas paraître rude, mais c'était le seul moyen pour que la femme comprenne.

Shane: Oh, d'accord très bien, ce n'est pas grave, je suis au bar si tu changes d'avis.

Dana: Oui d'accord.

Dana faisait tout pour éviter de croiser son regard, si bien qu'elle resta à fixer la table, au bout de deux minutes de silence, Tina se pencha pour lui annoncer que "Shane" était partie.Dana releva la tête, grimaçant:

Dana: J'ai du avoir l'air d'une prétentieuse et, et...

Bette: C'est bon, elle n'a pas l'air de l'avoir mal prit ne t'inquiètes pas.

Dana: Oui mais j'ai vraiment été méchante...

Alice: Attends, je vais la voir, sinon ça va te hanter toute la soirée.

Dana la supplia de ne pas faire ça en lui attrapant le bras pour la retenir mais Alice se libéra et partit dans sa direction.

Dana: Raaa, pourquoi doit elle toujours faire ça!?

Marina se rapprocha et lui frotta l'épaule pour la réconforter: C'est Alice, ne cherche pas à comprendre.

Elles rigolèrent toutes et Dana parvint à se détendre.

Pendant ce temps, Alice parlait à Shane:

Alice: Hey, salut, je suis l'amie de celle qui t'a...enfin de celle à qui tu as essayé de parler.Je voulais juste te dire qu'elle n'est pas comme ça d'habitude, elle a paniqué tu vois...c'est pour ça qu'elle a pu paraître agressive, mais le truc c'est que maintenant elle s'en veut donc voilà, sache qu'elle ne voulait pas être méchante.

Shane: Ah oui je vois, et bien je ne l'ai pas pris mal, je me doutais bien que je ne devais pas être son genre et qu'elle était mal à l'aise.Comment tu t'appelles?

Alice lui donna son nom et elles entamèrent une discussion ensemble, il s'avéra qu'elles s'entendaient très bien, alors Alice décida de l'inviter à la table de ses amies.

Alice: Hey, regardez qui revoilà!

Dana se retourna et rougit en un quart de seconde, la honte l'envahissait.

Shane: Oh ne t'inquiètes pas, je ne t'en veux pas, Alice m'a expliqué, j'aurai essayé, mais si ça ne te dérange pas, on peut juste se parler, de manière amicale cette fois bien sûr.

Tout le monde rigola à la dernière partie de la phrase qui se voulait ironique, de Shane.

Dana: Hey, c'est pas drôle, le stress me fait réagir de manière excessive!

Bette; Ca on a bien pu le voir, c'est bon à savoir.

Tina bailla: Bon les filles, je suis épuisée et j'ai mal partout, je vais rentrer me reposer, bonne fin de soirée!

Alice: Bye future maman!

 


Alizona  (30.12.2016 à 23:49)

Chapitre 6: Les plus belles courses de sa vie.

Un mois après la soirée.

Marina et Alice couraient avec leurs enfants pour atteindre l'école avant la sonnerie et elles y parvinrent, fière, Alice fit un grand signe de la main au directeur et se tourna vers Marina:

Alice: Je t'avais dit qu'on ne serait pas en retard!

Marina: Oui mais il faut vraiment qu'on arrête d'emmener les enfants au Planet avant l'école, ça nous fait perdre un temps fou!

Alice:Marina, quand tu seras la proprio du Planet, on sera bien obligé d'y aller tous les matins...

Marina: Et, je ne le possède pas encore! Et puis à ce moment là, tu devras conduire les enfants tous les matins sans moi, les quatres, et t'occuper de Brooke aussi.

Alice: C'est quand qu'elle est censée aller à la garderie?

Marina: Dans un mois, ils ne pouvaient pas avant.

Alice: Je te promet que quand elle ira, je chercherai un travail!

Marina: Dans le journalisme?

Alice: Je verrai.

Marina: Bon, il faut faire les courses Al!

Alice: Pas toi, souviens toi, ton rendez vous avec le proprio!

Marina avait complètement oublié ce rendez vous et elle ne devait surtout pas le rater, elle regarda sa montre, il était dans quinze minutes, il fallait qu'elle se remette à courir jusqu'au Planet, alors Alice la suivit pour regagner sa voiture, garée sur le parking du café.

Alice comparait deux boîtes de gâteaux, elle ne savait pas laquelle prendre pour le goûter des enfants.

?: Ceux au chocolat sont les meilleurs.

Alice sursauta et se retourna, elle n'en croyait pas ses yeux, c'était Helena Peabody, elle ne l'avait pas revu depuis ce jour où elle lui avait souri, elle ne savait plus quoi faire, alors elle sourit et jeta l'un des paquets de gâteaux derrière elle, espérant que ce ne soit pas celui qu'Helena avait conseillé.

Helena: Ah, mais peut être que vous préferez ceux à la vanille.

Alice regarda ses mains et soupira, elle n'avait pas jeté le bon, elle se retourna et chercha desespérement l'autre paquet mais elle était tellement nerveuse qu'elle ne le trouva pas.Helena passa un bras devant elle et se pencha pour l'attraper et le lui tendre.

Helena: Il va falloir vous décider, dit elle en riant.

Alice: Ou...Oui je vais prendre ceux au chocolat, mes garçons vont bien aimer, enfin je crois parce que c'est vrai qu'ils aiment bien la vanille aussi et...

Alice commençait un monologue sur le goût des gâteaux et Helena l'interrompit en lui posant une main sur l'épaule, espérant ainsi la calmer.

Helena: Vous avez des enfants, je veux dire, à part cette magnifique jeune fille.

Helena se pencha pour regarder Brooke et lui dire bonjour d'une voix aiguë.

Alice: Ah non, j'ai deux garçons mais ce n'est pas ma fille, c'est celle de Marina, la femme qui était avec moi et Bette, elle a trois enfants.Et vous?

Helena: Non, mais j'aimerai beaucoup en avoir.

Alice: Et bien, ils sont épuisants mais qu'est ce que je les aime!

Helena regarda le cadis d'Alice et fut étonnée d'y voir une quantité de produits en tout genre.Alice le vit:

Alice: Et encore, je ne suis qu'au début de mes courses.

Helena: Sérieusement, c'est...énorme.

Alice:Oui, puis d'habitude Marina m'aide mais elle avait un rendez vous donc...

Helena: Je suis libre, je peux vous aider si vous le souhaitez?

Alice: Vous êtes sûre, ça va être long.

Helena: Oui bien sûr, puis en se tenant compagnie ça ne devrait pas être si long.

Alice était aux anges, elle ne voyait vraiment pas pourquoi Bette avait pu la détester.Et puis, rien qu'à la regarder, Alice était bouche bée, elle était décidement fascinée par ses magnifiques yeux.Helena était très féminine et élegante mais Alice était sûre que si elle apprenait à la connaître, elle pourrait découvrir une toute autre personnalité.

Helena, quant à elle, adorait ce côté tranquille chez Alice, elle n'avait pas l'air d'être quelqu'un qui se prenne la tête pour des bêtises, souriante, elle adorait son air taquin. Jusque là, elle n'était sortie qu'avec des femmes d'affaires, riches, c'était la première fois qu'Helena s'interessait à une personne qui venait d'un tout autre monde.Ce n'était que la deuxième fois qu'elle la voyait mais elle avait déjà envie de la voir chaque jour, elle voulait tout savoir sur elle, la connaître par coeur, et réciproquement.Elle n'avait jamais ressenti ça avant, jamais, et elle ne savait toujours pas vraiment ce que c'était, ce sentiment.

Elles rigolaient à travers les allées depuis une bonne heure et avaient enfin fini.

Une fois dehors, Helena aida Alice à charger son coffre quand son télephone sonna, elle s'excusa et recula de deux pas pour y répondre.C'était le musée de Bette, Alice reconnut le nom, Helena devait s'y rendre pour une affaire de donations. Alice était déçue qu'elle parte, et elle n'osait pas fixer un autre rendez vous, elle ne savait même pas si Helena était mariée ou engagée.Car Bette ne le lui avait pas précisé.Elle était perdue et ne savait pas quoi faire alors qu'Helena se redirigeait vers le coffre pour finir d'aider à charger.

Helena: Je vais devoir y aller Alice, le travail, j'étais vraiment heureuse de passer ce moment avec vous.

Alice était sous le charme de cet accent anglais et buvait les paroles d'Helena sans vraiment chercher à les comprendre.

Helena: Alice?

Alice émergea de sa rêverie: Hein..Quoi?

Helena sourit: Je vais devoir y aller.

Alice: Oh...c'est dommage j'aurai voulu passer plus de temps avec vous.

Alice n'en cru pas ses yeux, qu'est ce qu'elle venait de dire?Helena, quant à elle était ravie, cela montrait bien qu'Alice l'appréciait, alors elle n'hésita pas une seconde et l'invita au Planet le lendemain matin.Ce fut au tour d'Alice d'être folle de joie, et une fois Helena partie, elle fit une petite danse devant Brooke qui rigola.


Alizona  (31.12.2016 à 15:55)

Ne manque pas...

Illustration pour le sixième numéro d'HypnoMag avec Graham Patrick Martin en couverture.
HypnoMag | Découvre le numéro 6 !

Le quartier The Good Doctor ouvre ses portes sur HypnoSeries
Nouveau quartier | Vidéo d'ouverture

Participez au jeu HypnoChance sur Hypnoweb pour gagner un DVD de la mini-série de la BBC Docteur Thorne en partenariat avec Koba Films et Showshank Films.
Tirage au sort le 04/12 | Participation gratuite

Activité récente
Actualités
Marlee Matlin rejoint Quantico

Marlee Matlin rejoint Quantico
Malgré les chutes d'audience lors de la diffusion de la saison 2, Quantico a été renouvelée pour une...

Nouveau sondage : Halloween

Nouveau sondage : Halloween
Et oui, cette année Halloween a frappé même chez TLW et s'invite parmi nos héroïnes. Et ce, grâce à...

Out in Perth | Interview Karina Lombard

Out in Perth | Interview Karina Lombard
Karina Lombard a proposé des ateliers dans un centre de bien-être à Perth, en Australie. Ces...

Mia Kirshner embarque dans Star Trek

Mia Kirshner embarque dans Star Trek
Mia Kirshner a rejoint le casting de la 6ème série de la franchise Star Trek dont la diffusion de la...

Affaire Harvey Weinstein : Mia Kirshner aussi

Affaire Harvey Weinstein : Mia Kirshner aussi
Après Rosanna Arquette (Cherie Jaffe) c'est au tour de Mia Kirshner (Jenny Schecter) de révéler...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Profitant malicieusement d’Halloween, cette coquine d’Angelica a décidé de rhabiller petites pestes ou grandes garces de la série pour l’hiver. A qui a-t-elle taillé le costard le plus adapté ?

Total : 26 votes
Tous les sondages

Partenaires premium
HypnoPromo

ellielove, Hier à 23:40

venez nombreu

ellielove, Hier à 23:40

x

ellielove, Hier à 23:41

!

choup37, Hier à 23:44

Voté

choup37, Hier à 23:44

Sondages sur dexter et How I met your mother, + pdm et calendrier sur HIMYM^^

HypnoBlabla

Supersympa, Hier à 18:07

Je parlais des tutos de Mélenchons moi. Le Punisher, j'ai pas vu encore^^

Daisy2860, Hier à 18:07

AH^^

Supersympa, Hier à 18:08

Salut Xanaphia !

Supersympa, Hier à 18:13

Ah bah elle est partie...

logan12, Hier à 19:38

salut je voulais si quelqu'un voulait une carte iron first

Viens chatter !